astrologie horaire

astrologie horaire

Ce forum de discussion porte sur l’astrologie traditionnelle occidentale, plus précisément sur l’astrologie des interrogations, l’astrologie des élections et l’astrologie natale avec ses techniques Révolutions, Directions, Progressions et Transits.
 
AccueilAccueil  PortailPortail  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Derniers sujets
Le Ciel
Ephémérides
Phases de la Lune
Carte
astrologie gratuite

Partagez | 
 

 REVES/2. SUITE INTRODUCTION AUX REVES

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Patricia
Fondateur
avatar

Messages : 979
Date d'inscription : 14/07/2010
Age : 63
Localisation : 5660 Bruly

MessageSujet: REVES/2. SUITE INTRODUCTION AUX REVES   Lun 21 Aoû - 19:09

par ALICIA le Jeu 20 Oct 2016 - 15:23

III - UN PETIT MOT SUR LES REVES D’ENFANT

" />

Selon Michel Jouvet, à l’âge de soixante ans un humain a passé en moyenne cinq ans de sa vie dans le monde des rêves. Et chez les animaux ce temps est encore plus long ainsi que pour les bébés.

Si on ne sait pas trop ce qui se passe dans leur cerveau on peut remarquer  qu’ils dorment beaucoup et qu’une partie de leur sommeil est agité, qu’ils font de nombreuses grimaces qui peuvent tout autant exprimer la joie ou la peur.


Dans le ventre de sa mère le fœtus n’a pas grand-chose à faire…alors il dort beaucoup avec aussi des phases de sommeil qui correspondent au sommeil paradoxal, phases assez longues dès le sixième mois de grossesse. Ce phénomène a pu être observé grâce à l’échographie sur laquelle il est possible de suivre des mouvements oculaires et des mouvements de doigts. On enregistre aussi des variations dans le rythme cardiaque.

Jusqu’à deux mois après sa naissance, le sommeil du bébé varie entre des phases calmes et d’autres plus agitées. Et ce sont les phases agitées qui occupent près de 80% de son temps de sommeil. Il fait des grimaces, respire d’une manière irrégulière, et son cerveau est très actif. Cela dure environ cinquante minutes. C’est là qu’il se réveille et qu’il réclame son biberon avant de replonger dans le sommeil. Durant les neuf premiers mois la durée des cycles s’allonge jusqu’à 70 minutes et à partir de là la phase de sommeil agité est égal à celui du sommeil paradoxal adulte. C’est à un an que la structure du sommeil  paradoxal est constituée pour n’occuper plus que 30% de son sommeil.


Les bébés dorment beaucoup – en moyenne seize heures par jour-(s’il n’y a pas de problème particulier) mais par contre leurs cycles de sommeil sont plus courts que celui de l’adulte. C’est aussi ce qui leur permet de récupérer lorsqu’ils sont fatigués. Pour beaucoup de scientifiques, ces phases de sommeil paradoxal plus importantes chez les petits auraient un rôle essentiel pour la maturation du cerveau et l’apprentissage. Les bébés pourraient ainsi développer leurs connexions neuronales et organiser dans leur mémoire les impressions et informations reçues dans la journée.

Certains prétendent qu’un enfant commence à rêver à partir de 7 ans. Ce n’est pas  exact mais il n’est pas facile pour un enfant avant cet âge d’élaborer un véritable scénario .Donc il ne peut que revivre éventuellement des sensations et des impressions qu’il peut vivre comme effrayantes, ce qui explique aussi les cauchemars qui peuvent le réveiller et qui le malmènent.
Il n’en reste pas moins que le sommeil joue un rôle primordial dans la croissance de l’enfant car c’est pendant les phases de sommeil à ondes lentes que se fabrique l’hormone de croissance. Pour grandir, non seulement il faut manger de la soupe !!!Mais il faut aussi dormir et rêver……


" />

POURQUOI REVONS-NOUS ?

" />


Pour beaucoup de personnes et particulièrement celles qui ne s’intéressent pas à leurs rêves, rêver ne sert à rien.
Il n’en est rien cependant. Si l’on connaît le pourquoi de la plupart de nos fonctions physiologiques, pour le sommeil il en est autrement.
Ces questions représentent encore une terre inconnue pour nombre de scientifiques qui émettent de nombreuses hypothèses pas toujours vérifiables. Le champ d’exploration reste toujours ouvert mais évolue et progresse grâce aux neurosciences.

Depuis des millénaires et dans toutes les cultures les hommes se sont intéressés à leurs rêves. Comment ne pas se souvenir et être émerveillés de toutes les prouesses qu’ils pouvaient accomplir au cours de leur voyage nocturne ? Depuis les Egyptiens qui pensaient avoir été visités par les dieux aux Grecs qui ont construit des temples où les rêves étaient interprétés et servaient d’oracles….

Aujourd’hui la plupart des rêves semblent insignifiants ou incohérents mais quand on y regarde de plus près, ils donnent matière à réflexion. Que peuvent-ils bien vouloir être ? Une source créative enfouie au plus profond de nous-mêmes ?  Des pensées et des images qu’on aimerait bien oublier ? ou bien une fenêtre ouverte sur les mystères intimes du rêveur ?
Notre civilisation occidentale, dominée par l’intellect et la raison a considéré et considère toujours le rêve comme négligeable….. Par contre chez les peuples primitifs, nul doute pour eux que le rêve est à prendre en compte et très important.

Des études montreraient que 70% de nos rêves se rapporteraient à des évènements de la journée précédente et que les 30% restants auraient leur origine dans les évènements de la semaine précédente. Toujours d’après ces expériences on mettrait huit jours environ pour intégrer dans nos rêves de nouveaux environnements.

Par exemple, vous venez de regarder un film d’horreur, vous ne ferez pas forcément de cauchemar le même soir….mais quelques jours après, en rêve, vous pourriez voir un monstre essayer de vous attraper pour vous égorger……
Avec mon expérience de 25 ans maintenant je peux dire que ce n’est pas tout à fait faux…..mais pas tout à fait juste non plus !!!

Sur le plan biologique il existe plusieurs hypothèses sur l’utilité de nos rêves mais aucune d’elles n’a fait l’unanimité dans les milieux scientifiques.
D’ailleurs on pouvait trouver cette définition dans le Larousse médical « le rêve : désordre psychique à contenu absurde et sans valeur pratique »…
La découverte du sommeil paradoxal par le professeur Michel Jouvet a eu lieu en 1959 et depuis la science dissèque le rêve dans les laboratoires !!Mais il n’y a toujours pas de certitudes absolues à propos du rêve et notamment ses véritables fonctions. On sait juste qu’il occupe 20% du temps de sommeil et constitue un besoin.

Toujours selon Michel Jouvet (je cite) il émet l’hypothèse « que le sommeil paradoxal aurait pour fonction de relayer la neurogenèse en assurant la programmation génétique de l’individu. Non pas la programmation des comportements instinctifs de l’espèce, mis en place une fois pour toutes lors de la neurogenèse, mais celle des comportements spécifiques de l’individu. Et les rêves seraient des moments de reprogrammation génétique de l’individu qui maintiendraient fonctionnels les circuits synaptiques responsables de son hérédité psychologique ».Cette hypothèse reste très discutée par les spécialistes qui ont émis d’autres hypothèses plus plausibles du fait des connaissances apportées par l’IRM.

Voilà pour un petit tour d’horizon succinct sur les mécanismes biologiques du rêve et du sommeil.
Et je vous retrouve pour la 3ème partie de cette introduction sur un autre post!! j'espère ne ps vous avoir donné envie de dormir mais plutôt de rêver!!!!!

ALICIA
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://astrologiehoraire.nice-forums.net
 
REVES/2. SUITE INTRODUCTION AUX REVES
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Dico rêves] Police
» Les reves apres prieres,rituels..
» Les reves et les cauchemards ont ils une signification ?
» Une introduction aux Rêves Magiques
» cauchemars, reves bizarres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
astrologie horaire :: Astrologie :: Rêves, Symbolisme et Astrologie-
Sauter vers: